Sans_titre-10-removebg-preview.png

Le murex,

un coquillage qui résume 2000 ans d'histoire toulonnaise.

Toulon est un grand port militaire, le dernier militarisé de France. Certes.

Mais cette importance ne date pas d'aujourd'hui. Déjà, dans l'Antiquité, la ville et sa rade furent convoités et le lieu d'affrontements entre les peuples qui frayaient alors en Méditerranée.

C'est l'intervention romaine qui stabilisa la situation vers 120 avant notre ère et transforma le Toulon d'alors en Telo Martius.

"Telo" pour "poste militaire" et "Martius" en hommage au dieu de la guerre ainsi qu'au procurateur romain en charge des teintureries impériales. 

Car, oui Toulon fut une des deux teintureries impériales de pourpre.

Vous avez bien lu. Une des...deux pour l'ensemble de l'Empire.

Parce que Toulon !

 

Couleur magnétique, oscillant autour des teintes de violet foncé à bleu clair, la pourpre était réservée à l'Empereur et à la fine fleur de l'aristocratie, car son mode de fabrication coûtait très cher.

Ainsi que nous l'apprend le teinturier Mohammed GHASSEN NOUIRA *, il s'agissait en effet de faire macérer des jours, des murex ou escargots de mer pour qu'ils sécrètent la substance donnant naissance, après cuisson, à la teinte recherchée.

Histoire de raffinement autant que système économique avancé, l'épopée toulonnaise du murex résonne de plus avec deux découvertes récentes.

D'une part, la mise à jour du port d'alors, lors des fouilles initiées entre 1985 et 1987, par le Centre Archéologique du Var, lors de la construction du centre Mayol.

Et d'autre part, la création en 2019, du Murex Festival, ** évènement annuel autour des cultures numériques et créatives, développées entre autres par la pépinière French Tech Toulon. 

Deux ponts entre passé et présent, entre artisanat et technologie, tournés vers un dialogue intelligent entre la beauté, la mise en valeur de la nature et l'audace des entreprises humaines. 

N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à la présentation du Festival, et au travail de GHASSEN NOUIRA, ça vaut le détour.

 

* http://eleonoremoine.weebly.com/la-pourpre-de-carthage.html

**https://murex-festival.com

Capture d’écran 2020-12-09 à 11.55.45.jp